Le parking voiture

Livres, revues et autres lectures hors internet.

Le parking voiture

Messagepar bennieuw » Jeudi 09 Août 2012, 12:31

Bonjour à tous,

Voici un petit texte de ma composition,
@Steph l'ancien 8) Il est fort possible qu'il s'agisse d'une vieille idée remise au gout du jour. :ouf:

En soit, je suis bien conscient d'y exposé des idées très général et connue de tous, le texte ne s'adresse pas à un public averti, plutôt à mon entourage non cycliste, pour les pousser un peu dans le dos. Bonne lecture.


La voiture cette douce utopie.

Elle avait tout pour réussir, tout pour convaincre, beaucoup y ont cru et se sont laissé bercer par ces belles promesses, au point de s’endormir confortablement installé sur un siège passager. Heureusement le réveil a commencé.
Le réveil a bien sonné une première fois, il y a fort longtemps, il était trop tôt, comme les matins difficile le réveil fut éteint et nous nous sommes rendormit « juste pour 5 minutes »
Les 5 minutes ont duré 20ans et maintenant il y a urgence.

Certain ne l’ont peut-être pas encore bien compris, alors la lecture de cette article vous permettra, je l’espère, de vous faire une idée précise de l’ampleur de la tâche et surtout de l’ampleur des bénéfices du changement à venir. Je m’attacherai à décrire deux scénario, à vous de choisir le vôtre.

Pour notre premier cas, commençons par regarder les chiffres et sortir la tête dehors, qui peut encore trouver facilement à ce garé à l’heure actuel ? La raison de ce problème est simple, il y a déjà à ce jour plus de voiture que de place de parking disponible. Et pourtant, seul 50% des ménages Bruxellois ont une voiture. Il serait dés lors hypocrite d’autoriser tout le monde de posséder une voiture.

Certains me diront « construisons des parkings » ok bonne idée chacun peut désormais avoir sa place de parking, et si le nombre de voiture double, le trafic double, nous devrions donc envisager de doubler la taille du ring, il restera à doubler la taille des rue de Bruxelles, soit en hauteur, soit en largeur : en largeur on devrait abattre toute les maisons, en hauteur c’est tout à fait possible. Il suffirait d’emprunter l’argent nécessaire.

Pour le problème du bruit, on fabrique de très bon triple vitrage et les protections auditives ne coutent plus très cher. La pollution : des purificateurs d’air et des masques ou un exil à la campagne… Où est le problème, de toute façon on ne peut rien faire d’autre, il n’y a pas d’alternative, les transports en commun ça n’avance pas, l’électrique il n’y a pas de borne de recharge, vous voyez, nous on veut bien, mais on ne peut rien faire, et puis d’autre font pareil alors c’est bon quoi…

En poussant le raisonnement jusqu’au bout, on se rend compte des sacrifices énorme que la voiture nous demande. Et le cercle, vicieux dans lequel elle nous entraine.
Voici un autre scénario, diamétralement opposé.

Dans ce second cas, c’est la possibilité même, pour chacun, de posséder une voiture personnelle qui est remis en cause, après le permis de conduire, le permis voiture.
Scandaleux me direz-vous ! A bien y réfléchir, n’y a-t-il pas d’autre exemple dans notre société de droit qui ont été limité ou encadré pour le bien de tous ? Ne devient pas avocat qui veut, ni vendeur, ni juge, ni ministre, c’est la même chose pour de nombreux objets les armes, produit dangereux, animaux,…

Ici aussi, poussons le raisonnement un peu plus loin. Une ville sans voiture, à non, vous vous trompez, je n’ai pas dit sans voiture, vous n’avez simplement plus la vôtre. Votre voiture, est désormais une voiture partagée, vous pourriez même avoir plusieurs voitures. En faites, vous en auriez une pour chaque occasion. A oui, elle ne serait plus garer devant chez vous, il faudra sans doute marcher jusqu’au coin de la rue. Voir même prendre votre vélo et rejoindre un parking à 1km de chez vous (3minutes à vélo) Horrible, non ?

Bien sûr, si votre boulot est à 10km et que vous en faites déjà 1 à vélo certain penseront peut-être à terminer le trajet comme ils l’ont commencé ! Est-ce que je vous l’ai déjà dit, 60% des trajets à Bruxelles font moins de 5km. (15minutes à vélo…)

Regardez par la fenêtre et essayez d’imaginer votre rue sans voiture, allez-y, levez-vous !
Ça en ferait de la place, non ? Bien, continuons ! Là où se trouvait les voitures on trace une ou deux pistes cyclables, et la vilaine route goudronné disparait pour faire place à une joli pelouse, quelques bancs et de temps en temps une table histoire de se faire un petit pic nic.
Bien sûr, si l’on change de mode de vie, on change complètement et il y a mille problèmes, anciennement résolu par la voiture, auquel il faudra apporter mille solutions nouvelles. Les courses de la semaine ! Vous n’avez pas encore vu c’est cyclistes qui accrochent astucieusement un cabas à l’arrière de leur vélo ou une livraison à domicile par vélo porteur. Et les poubelles ? Certaines villes possèdent un réseau de ramassage des poubelles automatique.

Et les navetteurs ? A oui, hé bien si ils ont fui la ville pour le bruit et la pollution, il est fort possible que notre nouvelle ville leur donne envie et peut-être devront nous leur faire un peu de place.
Pour les campagnards, les durs de durs, de petite voiture électrique en plastique, légère et silencieuse dont la vitesse de pointe se situerait à 50km/h disponible à l’entrée des villes, le vélo pliable dans son coffre, le train, ou une intelligente combinaison de toutes ces solutions.

Financièrement, une voiture coûte entre 300 et 500€ par mois, tiens vous avez déjà fait le calcul sérieusement ? Vous avez déjà additionné les taxes, assurances, entretiens, remboursement, essences. A oui, le prix de l’essence, on en parle un peu ? Les Chinois n’ont pas encore notre conscience écologique, leur parc automobile augmente chaque année, de deux millions de voiture. Vous consommez combien de litre d’essence par mois ? Cent ? Chaque année se sont donc deux milliards de litre d’essence supplémentaire qu’il faut produire, alors oui, il y a des chances que le litre continue à augmenter.

Résumons la situation
Il faudrait donc vivre dans une ville qui ressemblerait au parc de Tervuren, avec le calme d’une journée sans voiture, l’air pur d’un voyage en Suisse. Sans parler des économies, direct et indirect, les gens bougeraient et seraient donc en meilleur santé.
Peut-être me direz-vous qu’il s’agit ici aussi d’une utopie, sans doute.
Laquelle choisiriez vous ?
Bon, bien sûr, on y est pas encore, vous envisagez sans doute d’autre problème, parlez-en, demandez autour de vous, des solutions existent peut-être déjà. Qu’est ce qui vous freine vous personnellement ? Faite le moi savoir !

En attendant, voici sept mesures à prendre pour se diriger dans cette direction, vous pouvez les soutenir facilement. Si vous les acceptez, parlez-en autour de vous, par mail ou par écrit interpelé vos dirigeants, c’est le bon moment…

- Rendre le parking public payant pour tous.
- Une fois le parking payant, vous pourrez exiger d’avoir une place.
- Création de parking payant (moins cher qu’au centre) en périphérie pour les véhicules ne trouvant pas de place dans les centres.
- Diminution progressive du nombre de place dans Bruxelles permettant une redistribution de l’espace publique.
- Création d’ilot résidentiel pour supprimer le trafic de transit dans les quartiers
- Instauration d’une taxe pour les véhicules entrant dans Bruxelles
- Augmentation du nombre de service alternatif à la voiture personnel (Villo électrique, voiture partagé, transport en commun, vélo pour charge lourde…)
bennieuw
 
Messages: 12
Inscrit le: Jeudi 19 Juillet 2012, 13:56

Re: Le parking voiture

Messagepar BernardF » Mercredi 22 Août 2012, 16:14

Bien, agréable à lire.

Cependant je vais pinailler sur qq points ! :mrgreen:
bennieuw a écrit:...
Pour les campagnards, les durs de durs, de petite voiture électrique en plastique, légère et silencieuse dont la vitesse de pointe se situerait à 50km/h disponible à l’entrée des villes, le vélo pliable dans son coffre, le train, ou une intelligente combinaison de toutes ces solutions.
Pas du tout d'accord. Les voitures électriques sont justement faites pour la ville, PAS pour les longues ou moyennes distances, globalement ça bouffe encore plus d'énergie que nos voitures thermiques conventionnelles. Sans parler des problèmes de pollution à la fabrication (des batteries surtout) et à destruction (recyclage), ou d'exploitation des pays pauvres colonisés par nous pour leurs "terres rares". Cf. http://www.iewonline.be/IMG/pdf/voiture ... que_BR.pdf

bennieuw a écrit:- Rendre le parking public payant pour tous.
- Une fois le parking payant, vous pourrez exiger d’avoir une place.
- Création de parking payant (moins cher qu’au centre) en périphérie pour les véhicules ne trouvant pas de place dans les centres.
- Diminution progressive du nombre de place dans Bruxelles permettant une redistribution de l’espace publique.
- Création d’ilot résidentiel pour supprimer le trafic de transit dans les quartiers
- Instauration d’une taxe pour les véhicules entrant dans Bruxelles
- Augmentation du nombre de service alternatif à la voiture personnel (Villo électrique, voiture partagé, transport en commun, vélo pour charge lourde…)

En fait tout cela se fait déjà progressivement, la question est de savoir si cela se fait suffisamment rapidement.
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.


Retour vers Lectures

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron