Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Pistes cyclables, parkings,...

Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar roudou » Mercredi 09 Avril 2008, 20:47

On pourrait croire que sur la voie publique, les problèmes de cohabitation entre les cyclistes et les autres usagers sont des soucis typiquement urbains. Pistes cyclables , carrefours, voitures, pollution sont les problèmes et dangers quotidiens auxquels sont confrontés les pratiquants de la petite reine. On pourrait croire qu'une fois la barrière urbaine franchie les choses s'améliorent. On pourrait même croire qu'à la campagne le vélo est dans un élément qui lui est favorable. Oui, on pourrait.

Et pourtant non. Que le cycliste des villes se rassure, le cyclo des campagne doit aussi batailler pour préserver ses droits. Certes la pression y est moins intense qu'en ville. la, les pistes cyclables se nomment chemins vicinaux, ou chemins de remembrement, les voitures ne s'y risquent pas, et c'est tout bénéfice pour les promeneurs, randonneurs et cyclistes quotidiens. Mais aussi pour les agriculteurs.

L'histoire se déroule à Jurbise, une commune rurale Belge de la province de Hainaut. Didier est un cycliste quotidien. Presque tous les jours, dès potron minet il enfourche son VTT et à la lueur de la frontale traverse la campagne sur quelques kilomètres pour rejoindre la gare ou un train l'emmène jusque Bruxelles. De route de campagne en chemin Vicinal il en arrive à rouler sur la voie Nisole. La voie Nisole, c'est un antique chemin Vicinal. En partie goudronné il se faufile entre les parcelles agricoles. Et c'est là que ça coince. Parce qu'un agriculteur, propriétaire de parcelles situées de pars et d'autre du chemin a un tout petit peu oublié la présence de celui-ci. Son tracteur et sa charrue en ayant vu d'autres, la voie Nisole a été retournée comme le reste de ses deux parcelles. Après tout, c'est quand même bien pratique de pouvoir labourer le tout en une seule fois.

Image

Mais Didier il n'en a cure. Il admet même cette attitude. Après le labourage annuel il refait sa trace et continue de rouler sur ce qui aurait du être une portion de la voie Nisole maintenant réduite à un sillon au travers du champ. L'affaire aurait pu en rester à ce compromis, et tout le monde y aurait trouvé son compte. Sauf que. Sauf que ça n'en est pas resté là.

C'est d'abord la surprise de tomber sur le champ labouré. Il faut dire que Didier rentre parfois fort tard chez lui, et que le trajet se négocie de nuit. Il frôle la chute et peste. Mais bon il fait avec. C'est la campagne. En une semaine de passage pédestre la trace est redessinée et redevient cyclable. Cela fait partie du compromis tacite, même si Didier trouverait normal que l'agriculteur retrace le sentier une fois le labour terminé. Ce serait si simple. Un passage ou deux avec les roues du tracteur suffirait comme cela se fait ailleurs.

La situation se dégrade lorsque Didier est victime de ce qu'il faut bien qualifier d'un piège. Ce qui lui vaut deux crevaisons. Des piquets ont étés plantés sur le passage du chemin dans le but évident de malmener les pneus des usagers, le bottines des randonneurs ou les sabots des chevaux. Parce que oui, Didier n'est pas le seul à faire usage de la voie Nisole. Les cavaliers du centre équestre voisin l'empruntent, et le club de VTT de la commune aussi.

Image

Elle empire lorsqu'un jour il est attendu de pied ferme par le garde champêtre qui, vantant sa qualité d'assermenté, exhibe un extrait du plan cadastral montrant que les deux parcelles agricoles n'en font qu'une et qu'il n'y est nulle-part fait mention de la voie Nisole, qu'en vertu de ce document ce chemin vicinal n'existe pas ou du moins n'existe plus, et que par conséquent il est interdit de faire comme s'il existait encore. Bigre.

Ce que ce garde assermenté oublie un peu, c'est qu'un plan cadastral des parcelles n'a pas vertu de mentionner les voies publiques ou les servitudes. Et que du coup, si la voie Nisole n'apparait pas sur ce papier, c'est tout à fait normal. Pour cela il convient de consulter une autre référence. Et oh, surprise, sur le répertoire des voies publiques on trouve effectivement la voie Nisole dans sa totalité. Fichtre.

Image

La situation se complique encore lorsque l'on sait qu'une loi datant de 1841 permet de prescrire un chemin s'il reste inutilisé 30 ans. L'agriculteur lui assure qu'il laboure ce champ et le chemin vicinal avec depuis 40 ans. Didier lui assure qu'il en fait usage depuis plus de 10 ans. Pour le cultivateur, l'affaire est claire. Il n'a jamais connu ce chemin et à toujours labouré la totalité de sa parcelle. La voie vicinale n'existe plus. Pour le cycliste il en va tout autrement. La voie vicinale est reprise au cadastre et est régulièrement utilisée. Il y a abus et il entend conserver le droit d'emprunter ce sentier. Puisque chacun campe sur ses positions, Didier fait appel à un médiateur et s'adresse à la bourgmestre de La commune de Jurbise. Celle-ci fait plus ou moins la sourde oreille et détourne l'attention en mentionnant des itinéraires de promenade en gestation. Ca ne fait évidemment pas l'affaire de Didier qui ne cherche pas à se promener mais à se rendre à la gare de Jurbise pour aller travailler.

Décidé à ne pas baisser les bras, Didier passe à l'échelon supérieur et s'adresse à la province du Hainaut. Le service Voyer lui répond avec enfin des informations encourageantes puisque l'inspecteur reconnait à la fois que le chemin vicinal n'est pas désaffecté et estime que l'agriculteur usurpe effectivement la voie Vicinale en la labourant. La province renvoit toutefois la décision à la commune qui est compétente pour trancher.

Didier reprend son bâton de pèlerin et s'en vient frapper à la porte du Gracq, une association qui s'inquiète des besoins des cyclistes quotidiens. Le Gracq réagis et recueille d'autres points de vue avisés favorables au maintient de la voie Nisole et interpelle le conseil communal de Jurbise. Sous la pression de ce lobbying, la commune cède et accepte de jouer son rôle de médiateur et d'examiner le problème sur le fond. Une réunion qui doit rassembler les protagonistes est prévue pour le 21 avril en prélude d'un prochain conseil communal qui prendra position.

Début de la voie Nisole côté sud
Image

Début de la section en terre de la voie Nisole côté nord
Image

Et au milieu, la voie Nisole labourée et semée
Image

Et pourtant l'endroit est fréquenté
Image

Intéressant non ?
Si comme moi vous vous sentez concerné par la préservation des voies vicinales, ne manquez pas de nourrir le débat à la suite de ce message et surtout de le faire savoir à madame Jacqueline Galant, bourgmestre de la commune de Jurbise qui sera très certainement heureuse de recueillir des avis en vue de la réunion du 21 avril, et de compléter son dossier afin de décider en pleine connaissance de cause lors du prochain conseil communal.

Vous trouverez l'adresse mel de madame Jacqueline Galand sur cette page du site officiel de la commune de Jurbise:
http://www.jurbise.be/code/page.asp?pg_id=02&tmp_id=admi&titre=Coll%E8ge%20Communal
Avatar de l’utilisateur
roudou
Administrateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Lundi 22 Octobre 2007, 23:03

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar jauphrwa » Mercredi 09 Avril 2008, 23:48

Moi je veux la suite du roman dès sa parution en tout cas!!!

Partie de mon mail à madame Galant :
"[...] je tiens à apporter mon soutien à votre décision de "réhabiliter" la voie Nisole comme voie vicinale. Avec des guillemets puisque, finalement, elle n'a jamais été prescrite! [...]"
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar roudou » Vendredi 11 Avril 2008, 10:00

Voici quelques précisions apportées par Didier après lecture de ce qui est plus haut:

Je n'y passe que depuis le 02 novembre 2007, m'a première lettre à la commune date d'octobre 2006, et depuis que le dernier champ de maïs à été coupé fin octobre 2007, j'y passe à vélo presque tous les jours pour aller travailler.

Il y a plusieurs fermiers qui cultivent la Voie Nisolle, il y a 5 champs différents, mais je ne sais pas combien de fermiers sont en cause, je le saurai après le 21 avril.

Le club VTT de l'académie aura 20 ans en 2009 et pendant quelques années on y est passé de temps en temps, puis on à eu des barbelés cachés dans l'herbe du chemin, on a alors boudé la Voie Nisolle, donc il y a maximum 15 ans que c'est labouré.


Le club VTT de l'académie c'est "la forestière". Son surnom vient de ce qu'il est basé à la salle de sport de l'académie de police située à Jurbise.
Ayant fait partie régulièrement de ce club il y a 15 ans, je confirme les propos de Didier sur la fréquentation du sentier.
Avatar de l’utilisateur
roudou
Administrateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Lundi 22 Octobre 2007, 23:03

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar roudou » Vendredi 11 Avril 2008, 10:34

Puisé dans le stock d'images de Didier, voici à quoi ressemble la voie vicinale après une séance d'entretient agricole.
Image
Avatar de l’utilisateur
roudou
Administrateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Lundi 22 Octobre 2007, 23:03

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar jauphrwa » Vendredi 11 Avril 2008, 10:43

Ah ouais carrément! :shock:
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar BernardF » Vendredi 11 Avril 2008, 14:52

On pourrait même croire qu'à la campagne le vélo est dans un élément qui lui est favorable.

Ben voyons... la pollution mise à part, je préfère de loin circuler à vélo rue de la Loi ou rue Béliard que de longer une grand route à la campagne (de nuit, n'en parlons pas...)...

Avez-vous contacté "sentiers.be" ?
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar roudou » Vendredi 11 Avril 2008, 14:59

BernardF a écrit:la pollution mise à part, je préfère de loin circuler à vélo rue de la Loi ou rue Béliard que de longer une grand route à la campagne (de nuit, n'en parlons pas...)...


Je te comprends, j'en ai fait l'expérience cet automne, et j'ai renoncé à vélotafer de nuit pour cette raison.
Croiser ou se faire doubler par une voiture sur un petite route de campagne confine à jouer à la roulette russe avec 5 balles dans le barillet.
Du coup je comprends d'autant mieux la démarche de Didier qui se bat pour préserver un sentier qui bien que tout-terrain lui épargne le stress de la rencontre automobile.
Avatar de l’utilisateur
roudou
Administrateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Lundi 22 Octobre 2007, 23:03

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar roudou » Mercredi 14 Mai 2008, 12:36

Depuis la réunion entre les intervenants, j'étais sans nouvelles de mes contacts.
Inquiet, je ne suis enquis auprès d'eux des résultats de cette réunion.

J'ai été étonné d'apprendre que le huit clos était requis, et que le contenu des débats ne pouvait être révélé.
Et c'est au respect de cette consigne que l'on doit le silence radio actuel.

Donc à moins de les faire parler sous la torture ou la boisson, je dois attendre que le débat redevienne public.

En attendant on peut toujours rêver à une réhabilitation de la voie Nisole au travers de l'initative "rendez-vous sur les sentiers" de l'association sentier.be:
Avatar de l’utilisateur
roudou
Administrateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Lundi 22 Octobre 2007, 23:03

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar jauphrwa » Mercredi 14 Mai 2008, 12:42

C'est incroyable!
Tout ça pour ça!

Tellement belge... Un huit clos pour rétablir un sentier!
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar roudou » Samedi 17 Mai 2008, 09:36

Je viens d'être informé de ce que la séance publique du conseil communal ou il sera question de la voie Nisole est prévue pour ce mardi 20 mai à 20 heures à la maison communale de Jurbise. J'espère bien pouvoir m'y rendre. En vélo bien entendu. Et en passant par la voie Nisole vu que c'est sur mon itinéraire.
Avatar de l’utilisateur
roudou
Administrateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Lundi 22 Octobre 2007, 23:03

Re: Votre Jurbise vous le voulez avez ou sans voie Nisole ?

Messagepar BernardF » Samedi 17 Mai 2008, 10:10

roudou a écrit:Je viens d'être informé de ce que la séance publique du conseil communal ou il sera question de la voie Nisole est prévue pour ce mardi 20 mai à 20 heures à la maison communale de Jurbise. J'espère bien pouvoir m'y rendre. En vélo bien entendu. Et en passant par la voie Nisole vu que c'est sur mon itinéraire.

Yes ! Si j'aurais pu j'eusse venu aussi (surtout avec cette pluie, j'aime la pluie).

Dimanche passé, j'ai pensé à cette problématique des sentiers en me promenant à vélo à Lasne. A à chaque fois je suis étonné de voir le beaux réseau de sentiers qu'il y a là, des sentiers qui passent entre des jardins, ou le long de champs, que des propriétaires ou des fermiers auraient vite fait de s'approprier. Et pourtant non. Je me demandais ce qui "protégeait" ainsi ces sentiers. D'une part, il y a pas mal de publications sur ces réseaux pédestres (cf. tinternet) donc ils sont fréquentés par des randonneurs. Et puis en y voyant souvent des cavaliers (manifestement ces sentiers parfois très étroits sont autorisés aux cavaliers), je me suis dit qu'il y avait peut-être aussi un lobby équestre (il y a ébormément de manèges dans le coin et autour de Bruxelles). Et chez toi, y a-t-il des cavaliers ? Ha ben oui, je viens de me souvenir qu'on en parle dans la présentation. Morale de l'histoire : plutôt que de s'opposer entre eux (je constate que c'est malheureusement souvent le cas en Forêt de Soignes entre les cavaliers et les VTT) si les usagers doux s'unissaient ils seraient plus forts. Tiens, j'ai déjà entendu ça quelque part... :roll: Tiens nous au courant.
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.


Retour vers Travaux et aménagements

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron