Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Vos expériences (positives ou non) avec les autres usagers (motorisés ou non)

Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar BernardF » Vendredi 27 Juin 2008, 18:08

Oui, je sais, polémique éternelle, tarte-à-la-crème d'automobiliste. Soit, ce matin en pédalant m'est venue l'explication, limpide comme de l'huile à peine mise sur une chaîne neuve.

Pourquoi le cycliste brûle-t-il les feux rouges ?

Parce que, tout comme le piéton, il est trop conscient de sa vulnérabilité que pour faire confiance à des machines, aussi sophistiquées (laisse-moi rire) soient-elles, et à des règles pour assurer sa sécurité. Na.
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar Hervé » Samedi 06 Décembre 2008, 08:20

Trouvez grâce à la liste de discussion du Gracq : Le billet d'humeur de Mr Contact à la RTBF qui nous parle des cyclistes kamikazes aux feux rouges.

La vidéo est tout simplement terrrip !! La femme au casque rouge pourrait donner des leçons de pilotage à Lucas Brunelle !

Un peu remonté, j’ai envoyé ma réaction à ce gentil Mr contact.
Car oui, c’est vrai le comportement des cyclistes est inacceptable, mais c’est un peu trop facile de les montrer du doigt avec un montage vidéo de trente secondes. Pour moi le problème c’est tout autant le manque d’aménagements cyclables sécuritaire au niveau de cette zone du boulevard Général Jacques.

Hervé.
Avatar de l’utilisateur
Hervé
 
Messages: 16
Inscrit le: Mercredi 13 Août 2008, 01:01
Localisation: Ixelles

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar BernardF » Samedi 06 Décembre 2008, 10:05

Hervé a écrit:Un peu remonté, j’ai envoyé ma réaction à ce gentil Mr contact.
Car oui, c’est vrai le comportement des cyclistes est inacceptable, mais c’est un peu trop facile de les montrer du doigt avec un montage vidéo de trente secondes. Pour moi le problème c’est tout autant le manque d’aménagements cyclables sécuritaire au niveau de cette zone du boulevard Général Jacques.

Bien vu. Le Monsieur Contact aura aussi remarqué que certains cyclistes qui roulaient sur le trottoir étaient des personnes d'âge mûr (me semble-t-il), ce qui prouve bien que dans ce cas, comme tu le dis dans ta réponse à l'intéressé, c'est pour se mettre en sécurité (Sauve qui peut !) que ces cyclistes empruntent le trottoir. Mon épouse, moins aguerrie (ou moins inconsciente) que moi face aux vicissitudes du traffic automobile, fait souvent la même chose, mais puisque c'est une "gentille" femme et mère de famille, je ne pense pas qu'un policier la verbaliserait pour cette infraction. S'il s'agissait de moi par contre, cycliste "kamikaze" équipé d'un casque, d'un cuissard et d'un VTT, pour sûr que je serait considéré comme un malapris... on est décidemment pas égaux devant la loi... :wink:

Edit: d'autre part, pourquoi ne nous donne-t-on pas le nombre de cycliste ayant respecté le feu durant ce laps de temps ? Je m'en vais poser la question à Mr Contact...

Edit2: Hervé, peux-tu me dire comment tu as fait pour contacter Mr Quisquater, je ne vois pas de formulaire de "contact" sur le site... merci.
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar jauphrwa » Samedi 06 Décembre 2008, 12:12

Elle est bien ta lettre Hervé! En plus t'as eu une expérience fâcheuse sur les lieux, ça renforce les propos!

Moi je suis d'accord avec le fait que les feux sont pour tous, mais alors j'aimerais que :
  • sur 1h40 on compte le nombre de voitures qui empiètent sur la ZAC (= feu rouge brûlé = 150€).
  • ou alors le temps qu'il faut pour que 9 (oui car il y a 9 cyclistes brûleurs de feu sur la vidéo) voitures brûlent le feu...
Ok, ça ruine l'image des cyclistes, mais s'ils entament une période de verbalisation, y a plus de fric à se faire avec les voitures sur les ZAC (même devant le nez de policiers faisant la circulation des carrefours).
Ce boulevard ne donne vraiment pas envie d'y rester. Mais perso j'aime assez m'imposer et faire ralentir tout le monde pour que je coupe tout en diagonal pour rejoindre la bande de gauche pour aller vers le cimetière d'XL! Mais ce n'est clairement pas possible pour tout le monde à cause de la pression automobile.

"La minute essentielle de Monsieur Vélocipède" :
Sur ce genre de boulevard, roulez bien au milieu de votre bande, ça forcera l'automobiliste qui veut dépasser à attendre qu'il ait une place sur la bande d'à côté et donc à dépasser avec une distance latérale acceptable. Le plus dur étant de rester zen et ne pas faiblir aux coups de klaxon (dont l'usage est interdit dans ce cas) et autres appels de phares.
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar Hervé » Samedi 06 Décembre 2008, 17:19

Bernard, je n’ai aucune idée de l’adresse personnelle du commissaire. J’ai tout simplement envoyé mon message à l’IBSR au service des « campagnes ».
Et j’imagine que ce service est en contact avec le commissaire, sans mauvais jeu de mot !
L’IBSR est un organisme attentif à la sécurité des cyclistes, j’ai donc bon espoir que mon message lui parvienne.
Pour une fois qu’on peut répondre à un poulet, là je me suis lâché ! :)

Le nombre de voiture qui brulent le feu rouge est tout aussi impressionnant, si pas pire.
Mais le comportement fautif des automobilistes nous donne-il le droit de bruler à notre tour les feux rouge ?
Non bien sûr! Mais pour ce qui est des voitures qui empiètent sur le ZAC, là c'est hallucinant!

A ce carrefour, j’aime bien aussi m’imposer dans le trafic et faire ralentir tout le monde, mais en heure de pointe parfois c’est vraiment très pénible. Je peux donc parfaitement comprendre l’attitude de certains cyclistes.
Priorité n’est pas sécurité ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Hervé
 
Messages: 16
Inscrit le: Mercredi 13 Août 2008, 01:01
Localisation: Ixelles

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar Hervé » Mercredi 10 Décembre 2008, 07:02

Monsieur,

L'IBSR m'a fait suivre votre message.
Je vous réponds en quelques mots.
C'est un quartier que je connais bien, mon bureau s'y situe. Et j'y circule tour à tour en tant que piéton, motard, automobiliste...et parfois cycliste.
Tout d'abord, c'est vrai que le boulevard Jacques est un axe peu sûr pour les cyclistes...mais qui peut être parfaitement évité, ce que je fais. De Montgomery, il est parfaitement possible d'arriver à la Cambre ou av. de la Couronne sans mettre une roue sur ce boulevard, et sans faire de grands détours. Un cycliste peut aussi avoir l'intelligence de choisir l'itinéraire le plus sûr, Pro Vélo le dit aussi.
Ensuite, je ne suis pas d'accord (vous vous en seriez douté) avec votre argumentation qui légitimerait les infractions des uns...par le comportement des autres. Quand je suis piéton, je suis choqué de voir des cyclistes roulant parfois très vite sur mon côté de trottoir. Est-ce que ça m'autorise à traverser au rouge pour autant, pour être plus vite débarrassé des cyclistes ? Non bien entendu. Chacun à le devoir d'être respectueux des règles, car ces règles ont pour but d'harmoniser la circulation et de la rendre sûre. Le non respect des règles par d'autres ne doit pas être pris comme prétexte pour ses propres infractions. Sinon, on démarre un cercle vicieux...
Merci pour votre intérêt pour la sécurité routière.

Olivier Quisquater


Je suis ravi de voir que l’adresse était bonne, car Monsieur contact s’est donné la peine de donner suite à mon mail. Il m'a envoyé une réponse pour laquelle je ne peux qu’être d’accord.
Mais je suis un peu déçu de constater qu’il a lu dans mon argumentation que j’ai « légitimé les infractions des cyclistes par le comportement des autres ». Manque de clarté de ma part sans doute. :?

Enfin, maintenant que je sais qu'il bosse dans mon quartier, je vais ouvrir l'œil et être prudent... surtout aux feux rouge ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Hervé
 
Messages: 16
Inscrit le: Mercredi 13 Août 2008, 01:01
Localisation: Ixelles

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar jauphrwa » Mercredi 10 Décembre 2008, 14:34

Hervé a écrit:il a lu dans mon argumentation que j’ai « légitimé les infractions des cyclistes par le comportement des autres ».


Je ne l'avais pas vu comme ça... mais peut-être que je ne suis pas assez neutre...

Ceci dit, sur mon trajet depuis Trône jusqu'au boulevard Général Jacques, j'ai compté (hors heure de pointe samedi dernier) 6 voitures ayant brûlé les feux rouges (puisque arrêtées sur les ZAC). Ca fait +/- 2,5km donc 6-7minutes, disons 10min pour arrondir, on arrive donc à 60 voitures en 1h40!!! CQFD :mrgreen:
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar carvin2004 » Jeudi 11 Décembre 2008, 10:04

bon je vais vous donner mon avis la dessus. cette opinion m'a valu d'être traité de "^père la pudeur" sur le forum velotaf. pourtant je comprends que l'on soit tenté de brûler des feux et qu'on passe à l'acte.
pourquoi je m'arrête aux feux, à tous les feux?
1) c'est la loi.
2) ça peut créer un effet de masse au feu
2 bis) effet de masse qui rend visible le troupeau de cycliste
2 ter) effet de masse qui permet un démarrage plus sécurisant
2 quater) effet de masse qui emm%µ$ les automobilistes qui se disent peut-être "je préfère quand ils brulent les feux"
2 quintet) effet de masse qui permet aux cyclistes de prendre leur place dans le grand monde de la v(o)ie publique.
3) ça renforce l'image du cycliste responsable plutôt qu'une image furtive de troupeau cycliste passe droit qui file tout droit à sa perte et ne mérite pas de respect
4) ça crée moins de frustration chez l'automobiliste ( mais à priori on s'en tape de leur frustration)
5) on ne perd pas vraiment de temps puisqu'on fini souvent par rejoindre les bruleurs de feux aux feux"imbrulables"
6) on peut communiquer avec les autres usagers (cyclistes, enclumistes...), co-mu-ni-que-er sans s'én-er-ver
7) ça octroie au cycliste un moment de baisse de tension, on peut se relâcher, regarder les autres, préparer le démarrage...on est moins sous tension le reste du trajet, on a moins envie de pratiquer la compet, on apprend à gérer la syncro des feux, on est plus relax quoi.
8) on ne met en danger personne.
9) on ne prend pas une mauvaise habitude qui devient routine, qui dit routine dit baisse de la vigilance, et donc risque d'accident accru.
10) un cycliste qui s'arrête au feu c'est dix ou plus automobilistes, passagers, piétons, mémés, chats qui le voient, parmi cette populass' il y a peut-être des enfants.
11) je fais ce que je veux.
12) lorsque je fais la morale en bon "père- la -pudeurs...blabla" à un automobiliste qui fait une bourde, j'ai moins mauvaise conscience. je suis en accord avec moi même.
13) si je vois un usager qui utilise un spécificité propre pour s'octroyer un passe droit (un 4x4 qui passe un ilot, une piste et un trottoir par exe) sans pour autant mettre en danger qui que ce soit , au feu rouge s'il se retrouve a coté de moi, comme je suis arrêté, je lui fais gentiment remarquer son irresponsabilité.
14) si pour une raison quelconque , à un feu, je me retrouve face à un usager (par exemple un motard qui utilise une piste cyclable) qui me balance vous les cyclistes commencez par vous arrêter au feu, je pourrais lui faire remarquer toute l'idiotie de sa remarque. (on est bien arrêté à un feu là ??)

etc...
Avatar de l’utilisateur
carvin2004
Modérateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Samedi 12 Janvier 2008, 22:28
Localisation: Ixelles

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar BernardF » Jeudi 11 Décembre 2008, 10:30

Y a de l'idée...
Pour moi, l'argument choc est : "Au fond, pourquoi veux-ton brûler un feu rouge...?"
Parce qu'on est pressé ? Alors demandons-nous "Au fond, pourquoi suis-je pressé ?"...
Souvent - je l'ai déjà dit sur ce forum - je me surprends à reproduire à vélo, mes réflexes (d'anxiété ?) d'automobiliste, un comble.
Mais bon, je ne suis quand même pas convaincu à 100%, mais à 90% seulement. Hier, par exemple, je regardais des piétons qui "brûlaient" leur feu rouge, et franchement, je ne les blâmais pas. Il y a quand même des circonstances où ma conscience de cycliste ne fait aucun cas du feu rouge qui se présente devant moi. Je ne parle pas du carrefour filmé par Monsieur "Sécurité", celui-là, moi aussi je pense que je le respecterais. Non, je parle de feux rouges à la con mis à des endroits déserts ou en dépit du bon sens, - ouvrez la parenthèse - un peu comme ces peits bouts de pistes cyclables parsemés et installés par les travaux publics de çi de là uniquement pour se donner bonne conscience et pour se couvrir de ne rien avoir fait pour assurer la sécurité des cyclistes mais sans jamais les avoir pratiqués ces gymkana à cyclistes - fin de la parenthèse - , parce que la loi dit qu'il fallait mettre un feu rouge là. Je n'ai pas d'exemple précis en tête, mais ça existe, convenez-en. :wink:
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar carvin2004 » Jeudi 11 Décembre 2008, 11:57

oui oui bien sûre on peut tjs estimer qu'un aménagement est inutile inadapté incohérent à ma mobilité à un moment T dans le temps et ce dans 99,9% des cas.
c'est exactement ce que disent les enclumistes.
par exemple sur les limitations indadaptées "aux voitures d'aujourd'hui" quand ils roulent à du 180 km/h (je suis gentil avec eux là) sur autoroute, en ligne droite, par temps clair et dégagé..."je ne mets en danger que moi disent-ils"...jusqu'au jour ou il ya un imprévu que le dit aménagement était sensé compenser/protégé.
je vais essayer de retrouver des posts que j'avais lu sur un forum auto. hallucinant. exactement les mêmes arguments que "nous" les cyclistes. arguments sur plein d'aménagement inadaptés, sur les piétons, les cyclistes, les poids lourds...etc
concernant le brulage de feux inutiles, j'ai qqs exemples:
1) à 100 m de chez moi y'a un feu en plein milieu de la route, ce n'est pas un carrefour, mais y'a une école juste à côté. ce feu est brûlé constamment, surtout tard le soir, (voitures, cyclistes, piétons..) parce que l'école est fermée,et puis le piéton qui a déclenché le feu est vite parti, il a vite fait de traverser et puis pendant de longues secondes ce feu reste rouge. je suis à 100m de chez moi mais je m'arrête quand même à ce feu. il est 23h , le feu est rouge, le piéton traverseur est déjà loin, un cycliste arrive en face et n'a visiblement pas l'intention de s'arrêter. pas de danger? non trottoir désert de chaque côté, je regarde en l'air, j'attends que le feu passe au vert, j'ai l'air bête non? et puis j'entends gueuler. je ne sais pas par quel concours de circonstance. le feu piéton étant vert ben un enfant et sa maman traversait, qqs secondes avant ils n'étaient pas là. il sortait sans doute de la maison juste en face du passage, le trottoir n'est vraiment pas très étroit. pas d'accident mais tout juste. et ça arrive un nombre incalculable de fois.
2) je reviens d'une balade, je suis en forme, il est 22h, c'est l'été, pas de circulation, donc je roule "bien".
j'arrive à un petit carrefour bien dégagé, inoffensif, vision à 360 d° possible, pas de danger imprévisible, le feu est vert, je vois bien au loin un(e) cycliste qui arrive au niveau du feu, je suis en légère descente, donc belle vitesse mais surement pas au delà de la limitation. je m'engage et remarque qu'il s'agit d'une jolie cycliste et qu'en plus ben elle ne s'arrête pas et brule son feu, coup de sonnette, rien. je gueul "hééééééééééééééé", rien. je pile sur mes freins, je m'arrête. elle passe comme si de rien était...???!!!
3) il y a même des trucs dingues ancrés dans l'inconscient cycliste (usager faible = priorité par exemple) que ça peut amener des gens à dire , penser n'importe quoi: tjs un carrefour inoffensif, dégagé, un cycliste remonte une file de voiture "tourne à gauche", je suis en face, le cycliste fini par dépasser la première voiture de la file, brule le feu qui passe au vert qqs secondes après, démarrage en trombe de la première enclume, le chaufeur au cycliste : "non mais ça va pas?" "le cycliste au chauffeur, tais toi! je suis à velo, je suis un vehicule prioritaire!!!"

tout ça on le voit quand on s'arrête au feu évidemment et ok les voitures sont nettement plus nombreuses à faire des infractions "dangereuse":
mais moi j'ai pris le parti d' être plus relax à velo, à pied et en voiture: fini le sport en velotaf, surtout ne pas être speed pour grapiller qqs secondes sur un trajet et rouler comme j'en vois tant sur la piste cyclable de la rue de la loi: une vraie autoroute à velo. j'avoue que parfois à cet endroit, j'ai honte d'être un cycliste , ce que je vois ce sont des automobilistes qui sont à velo...ça geule, ça sonne agressivement, ça double par la droite, ça frole les piétons,...Etc
mais arriver à rester zen dans le monde de la circulation, ça demande un gros travail sur soi même. parfois j'ai encore des rechutes.

le premier qui me traite de "père la pudeur" je le mass£$re...;)
Avatar de l’utilisateur
carvin2004
Modérateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Samedi 12 Janvier 2008, 22:28
Localisation: Ixelles

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar BernardF » Jeudi 11 Décembre 2008, 12:28

Jamais je ne te traiterais de "père la pudeur" mais de "plus catho que le pape" oui... :mrgreen: Sans blague, bien que personnelement je sois assez découragé (toi tu es encore jeune et plein d'illusions) de me battre contre les moulins à vent de la logique automobilistesque qui semble toujours tourner dans le même sens, on ne peut pas évidemment être franchement être en désaccord avec toi. Sauf que je trouve qu'on doit maintenant d'abord donner priorité au "bon sens" (je sais ça ne veut rien dire), plutôt que de dire "c'est la loi". Tout le monde sait que (1) il n'y a pas qu'une loi (2) la loi sans l'esprit c'est du c--xxxxx--a. Bon, là, j'ai comme l'impression d'avoir enfoncé une porte ouverte... :?
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar Vindwa » Jeudi 11 Décembre 2008, 13:24

Pour ma part, en principe je respecte les feux (sauf involontairement, par grosse distraction, heureusement rare :oops: :oops: )
Il y en a quand même un que j'ai été forcé de griller souvent: il s'agit d'un feu hors agglomération (entre un pont sur l'Ourthe et la N633) qui est systématiquement rouge quand on vient du pont, et dont le passage au vert est commandé par un interrupteur dans la chaussée qui se déclenche grâce au poids du véhicule qui se présente. Évidemment, ce système n'était pas sensible au poids d'un cycliste ...grrr! En période animée, il ne fallait pas attendre trop longtemps pour qu'une bagnole arrive, mais en soirée ou de nuit, la transgression devenait légitime
Chassez le naturel, il revient à vélo (A. Chavée)
Avatar de l’utilisateur
Vindwa
 
Messages: 529
Inscrit le: Mercredi 30 Avril 2008, 10:00
Localisation: Esneux

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar carvin2004 » Jeudi 11 Décembre 2008, 13:35

oui c'est vrai j'avoue, moi aussi je brule tous les feux du parking de mon bureau: activés par les phares.

mais je pense que ce genre de feux est activé par la présence d'une masse de métal, pas par le poids.

suffit d'installer une bobine à induction sur ton velo ;)
Avatar de l’utilisateur
carvin2004
Modérateur
 
Messages: 201
Inscrit le: Samedi 12 Janvier 2008, 22:28
Localisation: Ixelles

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar BernardF » Jeudi 11 Décembre 2008, 15:18

Vindwa a écrit:...et dont le passage au vert est commandé par un interrupteur dans la chaussée qui se déclenche grâce au poids du véhicule qui se présente...

J'ai aussi un système pareil qui ouvre la porte lorsqu'on sort du parking souterrain de ma boîte, heureusement, je ne dois pas nécessairement attendre qu'une voiture vienne déclencher le mécanisme car il y a un interrupteur manuel d'ouverture. Et finalement, j'ai réussi à trouver l'endroit exact dans le sol où se trouve ce fameux déclencheur/interrupteur, il n'y a plus de problème, à chaque fois que je sors, je roule dessus à vélo (vélo alu) et le "Sésame ouvre-toi" fonctionne ! Le tout c'est de trouver cet endroit magique, cette cavité, que dis-je ce point "G", qui te permettra d'atteindre... ok ok ok :arrow:
"Personne ne nous oblige à prendre une voiture là où il est plus facile d'aller à vélo."
Avatar de l’utilisateur
BernardF
Modérateur
 
Messages: 2253
Inscrit le: Jeudi 25 Octobre 2007, 14:21
Localisation: Auderghem, Bruxelles, Belgique, Terre.

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar Vindwa » Jeudi 11 Décembre 2008, 18:40

A ce feu, c'est une surface nettement identifiable qui mesure environ 3m de long sur 1 de large.
Maintenant, ça m'est égal car il y a un accès au Ravel qui passe sous le pont et je ne dois plus franchir ce feu (mais une haute bordure....)
Sinon, une anecdote qui montre que j'ai l'habitude de m'arrêter aux feux rouges:
en approchant de feux en mode orange clignotant, il m'arrive d'amorcer une phase d'arrêt puisqu'il va passer au rouge, mais j'ai zappé le clignotement permanent :oops: :mrgreen:
Chassez le naturel, il revient à vélo (A. Chavée)
Avatar de l’utilisateur
Vindwa
 
Messages: 529
Inscrit le: Mercredi 30 Avril 2008, 10:00
Localisation: Esneux

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar jauphrwa » Jeudi 11 Décembre 2008, 19:02

Vindwa a écrit:A ce feu, c'est une surface nettement identifiable qui mesure environ 3m de long sur 1 de large.
Maintenant, ça m'est égal car il y a un accès au Ravel qui passe sous le pont et je ne dois plus franchir ce feu (mais une haute bordure....)
Sinon, une anecdote qui montre que j'ai l'habitude de m'arrêter aux feux rouges:
en approchant de feux en mode orange clignotant, il m'arrive d'amorcer une phase d'arrêt puisqu'il va passer au rouge, mais j'ai zappé le clignotement permanent :oops: :mrgreen:


Moi aussi ça m'arrive!!! :lol: Ma copine me l'a fait remarquer l'autre jour...

Et pour faire comme tout le monde, voici ma pratique du feu rouge.
Je m'arrête toujours, même à 2h du mat' après le boulot. J'ai plus de mal avec les huit (voire 9 avec les travaux) feux consécutifs entre le musée du tram et le parc de Woluwé... Bon ok, y en a qui se suivent de quelques mètres et qui sont verts ensemble... on peut quand même cumuler 6 arrêts en 600m alors que les voitures n'ont qu'un feu pour faire le même chemin.
Bon, maintenant, j'ai changé mon itinéraire, je passe par le parc, donc je n'ai plus que 3 ou 4 arrêts possibles (selon que je quitte la piste pour tourner dans le parc ou que je traverse au passage piéton).
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar Vindwa » Jeudi 11 Décembre 2008, 19:05

jauphrwa a écrit:Moi aussi ça m'arrive!!! :lol: Ma copine me l'a fait remarquer l'autre jour...
Hi, hi, au moins, je m'en rends compte tout seul :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
jauphrwa a écrit:J'ai plus de mal avec les huit (voire 9 avec les travaux) feux consécutifs
On peut toujours rêver à ces voies à Copenhague dont les feux sont synchronisés avec la vitesse moyenne des cyclistes
Chassez le naturel, il revient à vélo (A. Chavée)
Avatar de l’utilisateur
Vindwa
 
Messages: 529
Inscrit le: Mercredi 30 Avril 2008, 10:00
Localisation: Esneux

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar transhumance » Lundi 15 Décembre 2008, 15:51

jauphrwa a écrit:"La minute essentielle de Monsieur Vélocipède" :
Sur ce genre de boulevard, roulez bien au milieu de votre bande, ça forcera l'automobiliste qui veut dépasser à attendre qu'il ait une place sur la bande d'à côté et donc à dépasser avec une distance latérale acceptable. Le plus dur étant de rester zen et ne pas faiblir aux coups de klaxon (dont l'usage est interdit dans ce cas) et autres appels de phares.

Yep, je fais ça aussi. Comme je le racontais l'autre jour sur vélotaf, ça crée des rencontres étonnantes:

Samedi après-midi, j'emprunte le boulevard Général Jacques (3 bandes dans chaque sens, pour les non-bruxellois ), bien décidé à montrer à ma femme qu'il est plus sécurisant (tant objectivement que subjectivement) de rouler en plein milieu de la bande de droite plutôt que de longer les voitures en stationnement pour laisser un espace pseudo-pratiquable aux enclumes voulant dépasser...

Résultat mitigé:
- la technique fonctionne parfaitement avec la plupart des enclumistes qui déboitent sagement sur la 2eme bande pour dépasser--> objectif atteint 8)
- j'ai néanmoins eu la "chance" de rencontrer 2 cas (restons poli) sur les 3 km de parcours:

1. un chauffeur de taxi, qui me klaxonne et qui me fait des grands gestes pour que je me retire de son chemin :evil: . Grosse engueulade, menaces de mort, etc... moi, je répétais seulement: "t'as 2 bandes pour me doubler, qu'est-ce qu'il te faut de plus??".

2. une gentille madame, qui me lance un gros coup de klaxon avant de me dépasser (sur l'autre bande, objectif sécurité attein quand même 8) ). Je la rattrappe au feu et lui demande s'il est de mauvaise humeur pour klaxonner comme ça (remarquez comme j'avais retrouvé mon calme depuis l'altercation d'avant :wink: ). Réponse surréaliste (on est pas en Belgique pour rien):
- elle: vous ne pouvez pas rouler ici !
- moi: :shock: ah bon, vous avez vu une interdiction aux vélos ?
- elle: il n'y a pas de piste cyclable, vous n'avez pas le droit de rouler ici !
- moi: :shock: :?: :evil: , donc d'après vous, toutes les rues sans pistes cyclables sont interdites aux vélos? Vous avez un sacré problème, il me semble urgent que vous relisiez le code de la route avant de prendre le volant.
- elle: c'est vous qui avez un problème, vous allez avoir un sacré accident si vous continuez comme ça

C'est clair qu'avec des cas comme ça sur les routes, on risque ça vie tous les jours.

Bref, pour les bruxellois qui hésitent sur le comportement à adopter sur ce boulevard, vous avez le choix: le rasage à 10 cm ou les conversation surréalistes avec les automodébiles !

Sinon pour les feux, je suis plutôt de l'avis de Carvin... respect même s'il n'y a pas de danger apparent. J'estime que je suis un véhicule et que je dois me soumettre aux règles qui régissent la circulation des véhicules.
Quand je suis piéton, au contraire je ne suis pas un véhicule. Je vis simplement dans ma ville, et la rue fait partie de l'espace public qui me revient de droit: du coup, j'estime ne pas avoir à suivre ces règles débiles destinées à ces envahisseurs qui viennent circuler chez moi :twisted:
transhumance
Modérateur
 
Messages: 259
Inscrit le: Lundi 22 Septembre 2008, 14:10

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar jauphrwa » Lundi 15 Décembre 2008, 22:38

Je vote POUR les conversations surréalistes! :D
Geoffroy
Avatar de l’utilisateur
jauphrwa
Administrateur
 
Messages: 1577
Inscrit le: Mardi 16 Octobre 2007, 18:51
Localisation: Watermael-Boitsfort

Re: Pour quoi les cyclistes brûlent les feux rouges.

Messagepar zinnebier » Jeudi 10 Septembre 2009, 22:42

En ce moment, j'apprends à mes enfants à se déplacer en ville seul (à pied, en transport en commun et en vélo) et j'insiste toujours sur le respect du code de la route car cela veut dire que l'on respecte les autres (usagers) et qu'on augmente la sécurité de tous.
Cela sous entend qu'il faut connaitre le code de la route (et là il y a du boulot.... tant pour mes enfants que pour les autres usagers!!!).

Je crois en outre à la valeur de l'exemple et souvent je me dis que des enfants qui voient leurs parents, leur entourage ou n'importe quel usager de la route commettrent des infractions ne deviendront pas des usagers respectueux et responsables. Pire encore, je suis persuadé que des enfants prennent des risques inconsidérés en copiant les comportements des adultes (si mon papa le fait.... je peux aussi le faire.... rien n'est moins sur....)

J'espère qu'une fois adulte, mes enfants auront un comportement adéquat en tant qu'usagers de la route et de l'espace public.
Zinnebier
Je m'intéresse à l'avenir car c'est là que je vais passer le reste de ma vie. (C.F.Kettering)
Avatar de l’utilisateur
zinnebier
 
Messages: 53
Inscrit le: Jeudi 10 Septembre 2009, 21:00
Localisation: Jette, Région Bruxelloise

Suivant

Retour vers Expériences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron